Pierre de BOISDEFFRE, Vie d'André Gide, t. I [seul paru] : Avant la fondation de la "Nouvelle Revue Française" (1869-1909). Paris : Hachette, 1970, 573 pp. [Inachevée].

Jean-Jacques THIERRY, André Gide. Paris : Hachette, 1986, 211 pp.[Succinte et disproportionnée dans son traitement des différentes périodes].

Éric DESCHODT, Gide, le "contemporain capital". Paris : Perrin, 1991, 338 pp.[ Due à un journaliste hâtif, peu informé et manifestant une étonnante antipathie pour son objet].

Pierre LEPAPE, André Gide, le messager. Paris : Seuil, [octobre] 1997, 511 p., avec bibliographie et index. 139 F.

Claude MARTIN, André Gide ou la vocation au bonheur. Tome I : 1869-1911. Paris : Fayard, [septembre] 1998, 699 p.180 F. [Avec illustrations, bibliographie (pp. 641-657), index des oeuvres de Gide, index nominum, et tableaux généalogiques].

Alan SHERIDAN, André Gide. A Life in the Present. London : Hamish Hamilton, [septembre] 1998, 709 p., £ 25.

On dispose en outre, pour les quarante-cinq premières années de la vie de Gide, de trois ouvrages très fouillés, reposant sur une ample information de première main, et dont deux sont des maîtres livres de la critique contemporaine :

Jean DELAY, La Jeunesse d'André Gide, t. I : André Gide avant André Walter (1869-1890), et t. II : D'André Walter à André Gide (1890-1895). Paris : Gallimard, 1956-57, 605 et 683 pp.

Index des noms et des titres cités dans « La Jeunesse d'André Gide » de Jean Delay, établi et préfacé par Pierre Masson, Lyon : Centre d'études gidiennes, 1997, 48 p., 32 FF + 8 FF de port. Commande.

Claude MARTIN, La Maturité d'André Gide, t. I : De "Paludes" à "L'Immoraliste" (1895-1902). Paris : Klincksieck, 1977, 687 pp. [T. II : De "L'Immoraliste" à "La Nouvelle Revue Française" (1902-1909), en préparation.]

Auguste ANGLÈS, André Gide et le premier groupe de "La Nouvelle Revue Française", t. I : La formation du groupe et les années d'apprentissage (1890-1910), t. II : L'âge critique (1911-1912), et t. III : Une inquiète maturité (1913-1914). Paris : Gallimard, 1978-86, 479, 623 et 579 pp.

Pour « compléter » et nuancer les analyses de J. Delay, un ouvrage intéressant :

Marianne MERCIER-CAMPICHE, Retouches au portrait d'André Gide jeune. Lausanne : L'Age d'Homme, 1994, 322 pp.

Il faut faire une place particulière à une oeuvre unique en son genre : les notes prises au jour le jour par l'amie la plus proche de Gide et qui constituent, de 1918 à la mort de l'écrivain, une chronique extraordinairement détaillée :

Maria VAN RYSSELBERGHE, Les Cahiers de la petite Dame. Éd. établie, présentée et annotée par Claude Martin. Préface d'André Malraux. Paris : Gallimard, 1973-77, 4 vol., XXXII-464, 672, 407 et 325 pp.Sur la vie conjugale de Gide, on pourra, avec profit, négliger les deux livres qui lui ont été consacrés, le premier nourri d'une hostilité bornée pour Gide, le second farcissant d'erreurs grossières une niaise hagiographie :

Max MARCHAND, L'Irremplaçable mari. Oran : Impr. Fouque, 1955, 214 pp.

Sarah AUSSEIL, Madeleine Gide ou De quel amour blessée. Paris : Robert Laffont, 1993, 324 pp.    

D'innombrables témoignages et souvenirs ont été publiés. Parmi les plus importants :

Roger MARTIN du GARD, Notes sur André Gide (1913-1951). Paris : Gallimard, 1951, 155 pp. (aussi, son Journal complet, 3 vol., Gallimard, 1992-93).

Claude MAURIAC, Conversations avec André Gide. Extraits d'un journal. Paris : Albin Michel, 1951, 287 pp. [Rééd. augm., Paris : Albin Michel, 1990, 311 pp.]

Pierre HERBART, À la recherche d'André Gide. Paris : Gallimard, 1952, 81 pp.

Maurice LIME, Gide, tel je l'ai connu. Paris : Julliard, 1952, 183 pp.

Jean SCHLUMBERGER, Madeleine et André Gide. Paris : Gallimard, 1956, 255 pp.

Jean LAMBERT, Gide familier. Paris : Julliard, 1958, 205 pp.

Jef LAST, Mijn Vriend André Gide. Amsterdam : Van Ditmar, 1966, 256 pp.

Jacques COPEAU, Journal. Paris : Seghers, 1991 (2 vol.).

 

Retour au menu principal