L’Idée libre

juillet 1895

 

Edmond Bailly

 

Paludes... L'ennui de vivre la vie ainsi, monotonement fastidieuse — sans le courage de la vivre autrement.

Paludes... Le spleen des ciels bas sur les marais ; l'écrasement du spleen sur la stagnation des jours ; l'emprisonnement de l'immoralité, l'ennui qui nous mure sur nous-mêmes.

L'inanité des événements et l'inutilité de nous parmi les choses, la banalité recommencée d'hier, d'aujourd'hui et de demain comme une atmosphère enveloppante, infranchissable. La fatigue d'agir et la pire fatigue avant déjà d'avoir agi...

Tout cela, — ceci, plus ou moins, — en un style de désinvolture, de « sans-gêne » et de mystification tiède, connu jusqu'ici aux seules proses de Jules Laforgue.

Une parodie, voulue ou non, plutôt voulue, des auto-cultures psychologiques de M. Barrès, à tout le moins pour s'en moquer agréablement. Et ce n'est ainsi, en somme, que la parodie d'une parodie.

Retour au menu principal