Le Figaro

17 juillet 1895

 

Anonyme

 

— Dans Paludes, que M. André Gide publie à la Librairie de l'Art indépendant, il ne faut pas chercher un roman avec le dénouement « cuit à point » reproché à Scribe par Musset, mais la fantaisie d'un esprit ailé, qui vole au-dessus de toutes choses sans s'y poser, un peu à la façon de Sterne, avec des pointes d'ironie, de critique et des élans de poète. On n'analyse guère plus un livre comme celui-là qu'on n'explique un parfum ; ce sont là choses trop subtiles pour que la parole suffise à en donner l'impression.

Retour au menu principal