L’Ermitage

 

Emile Haguenin

 

 

Exhortation par Emile Haguenin

A André Gide

 

I

 

Le sang coule à tes pieds et sur ta main fleurie,

Car la montagne est rude, où nous avons monté ;

Dresse vers le soleil ton lys ensanglanté,

Ferme tes yeux trop noirs, Silencieuse, et prie.

 

Citoyenne au grand front de l'ancienne cité

Dont les nuages sont l’ombre sur la prairie,

Ton cœur va défaillir et déjà la chair crie :

La nuit te baignera comme une volupté.

 

Monte à travers les rocs, monte comme un sanglot,

I.aisse plonger sous toi la terre qui se creuse ;

Vers les fleurs rares et les cimes douloureuses,

Monte ardemment, avec des pleurs, toujours plus haut :

 

Tes larmes couleront dans les flots des étoiles,

Et la neige boira ton sang comme une toile.

 

II

 

Sois pour tous les passants la bonne Samaritaine,

Car peut-être l'un d'eux sera pour toi le Sauveur,

Et quand il en viendrait par dizaines et par centaines,

Penche l'urne à leur bouche et fais-les boire avec ferveur.