En 1903, Gide republia, dans le volume intitulé Prétextes, ses articles parus dans divers périodiques. Y figurait notamment l'article de 1897 sur Les Déracinés de Barrès, augmenté d'une note visant directement Charles Maurras. A ce dernier qui, soutenant la thèse barrésienne de l'enracinement, se demandant « à quel moment un peuplier, si haut qu'il s'élève, peut être contraint au déracinement », Gide fit observer que le peuplier en question avait dû faire l'objet de plusieurs transplantations et que, loin de nuire à son développement, le déracinement était au contraire utile à sa bonne croissance. Maurras prit ombrage de cette note et riposta dans la Gazette de France, nourrissant une controverse connu sous le nom de « La Querelle du peuplier ».

       La réponse de Gide aux attaques de Maurras a paru dans L'Ermitage de novembre 1903, p. 222-228. L'article a été repris dans les Essais critiques publiés par Pierre Masson dans la Pléiade, p. 121-126.

 

1.Charles Maurras, Les deux patries (La Gazette de France)
2.Charles Maurras, La Querelle du peuplier (La Gazette de France)
3.Remy de Gourmont, Les Transplantés, (Weekly Critical Review)
4.Baron de Beaucorps, [Correspondance], (Weekly Critical Review)
5 .Remy de Gourmont, Valeur d’une métaphore, (Weekly Critical Review)
6 .Eugène Rouart, Un Prétexte, (L’Ermitage)
7 .Christian Beck La Querelle du peuplier (La Revue de Belgique)
8 .M. Lafargue, Lettre d’un Languedocien sur Maurice Barrès (Le Midi fédéral)
9. Emile Faguet, Sur l'Education des écrivains et d'autres mortels (La Revue des Revues)

Retour au menu principal